Accueil > Iaïdo > Lexique
Pour imprimer la version papier de cette page
 
IAIDO - LEXIQUE  
Dernière mise à jour : 01/01/2018
 
 
PRONONCIATION & REGLES D'ECRITURE
  • Un certain nombre de lettres ont une prononciation différente en français et en japonais :
 
e
est prononcé é [e], sauf en début de syllabe où il se prononce presque yé.
u
est prononcé ou [u], sauf après s, devant m ou à la fin des mots où il s’élide et correspond alors à notre e muet (Hatsuki se prononce Hats’ki, Desu se prononce Des’).
sh
se prononce che comme dans « chat ».
ch
se prononce tch comme dans « tchèque ».
g
est toujours dur comme dans « gare ».
h
est aspiré comme dans « houx ».
j
est prononcé dj comme dans « djinn ».
r
est intermédiaire entre les sons l et r.
s
est toujours sourd comme dans « tasse ».
t
« ti » et « tu » se lisent « tsi » et « tsu ».
w
est prononcé à l’anglaise [u] comme dans « water »;
z
en début de mot se prononce « ts ».
  • Les combinaisons de voyelles se lisent en prononçant chaque voyelle : ai comme ail, au comme a-ou, ei comme haie, ookii se lit o-o-ki-i.
  • Les doubles consonnes marquent en réalité la double prononciation de la voyelle qui les précèdent.
  • Les voyelles surmontées d’un accent circonflexe, sont longues.
  • Les mots japonais n’ont pas de syllabes accentuées.
  • Il n’y a pas de pluriel en japonais (sauf dans quelques cas) : un dojo, des dojo … Ils sont exprimés par le contexte.
  • Il n'existe que 2 temps dans la conjugaison japonaise : présent et passé. Le futur s'exprime au présent avec une indication dans la phrase qui indique un contexte à venir.
  • Au Japon, les noms s’expriment en indiquant d’abord le nom de famille avant le prénom : UESHIBA Morihei
 
LES ALPHABETS
katakana
C'est un alphabet de 71 caractères qui désignent en fait différentes syllabes. Il sert surtout à écrire les noms et titres étrangers. C'est par lui que commence l'apprentissage du japonais.
hiragana
C'est également un syllabaire de 71 caractères à l'écriture plus calligraphique. C'est le plus utilisé par les Japonais dans la vie quotidienne.
kanji
Chaque idéogramme représente un concept, une idée. Un mot peut donc être composé d'un ou de plusieurs kanji. Les Japonais en utilisent plus de 2.500 dans leur vie quotidienne. Ils peuvent se lire selon la prononciation japonaise ou selon la prononciation chinoise. Un même idéogramme aura donc plusieurs « phonétiques ».
Pour revenir en haut de la page
VOCABULAIRE GENERAL

IDEOGRAMME

TERME JAPONAIS

TRADUCTION

  ASHIGARU « Pieds légers » - guerrier non-samouraï
  BU La guerre – à l’origine « gouverner et protéger le peuple »
  BUGEI Techniques et arts du combat
  BUJUTSU Techniques et arts de la guerre
  BUJUTSU TANREN Apprentissage et application de techniques martiales
  BUKE Caste sociale de l’aristocratie militaire
  BUNKAI Uke dans les kata de Ken Jitsu
  BUSHI Guerrier noble – tous les samouraï
  BUSHIDO La voie de l’honneur du samouraï
  IAI Union, unité avec le sabre – par extension avec soi-même
  JUTSU Technique
  KAISHAKU Celui qui coupe la tête lors du Seppuku
  KEIGO Entraînement
  KIAI Son dû à l’explosion de l’énergie libérée
  KIRISUTE GOMEN « Tuer et s’en aller » - droit qu’avait un samouraï de tuer une personne de basse caste à l’attitude « incorrecte »
  KUGE Noble de l’aristocratie impériale
  MIKADO « La voie ou la porte céleste » - le divin empereur du Japon
  MON « Blason » d’un clan ou d’une famille
  RONIN Samouraï sans seigneur
  SAMOURAI Titre qui vient du verbe « samuru » qui signifie « servir et protéger »
  SEI I TAI SHOGUN « Grand généralissime vainqueur des barbares » - titre complet du Shôgun
  SEPPUKU S’ouvrir le ventre – suicide rituel
  SHI O MEN Coupe des quatre côtés
  SUBURI Exercices rythmés et répétés
  TAMESHIGIRI Exercices de coupe réelle
  TENNO Empereur du Japon
  WAZA Formes de techniques
Pour revenir en haut de la page
ARMES

IDEOGRAMME

TERME JAPONAIS

TRADUCTION

  AIKUCHI Dague sans garde
  BO ou ROKU SAKU BO Bâton de six pieds (1,80 m)
  BOKEN Sabre de bois
  BOKUTO Sabre de bois plus lourd
  IAITO Sabre d’entraînement
  JITTE Brise-lame des officiers de police
  JO Bâton court (1,28 m)
  KATANA Sabre affûté
  KATANA KATE Porte-sabres pour le Daï Sho
  KUSARI GAMA Chaîne lestée reliée à une faucille
  MASAKARI Hache de guerre
  MANRIKI GUSARI Chaîne terminée par une boule
  NAGINATA Arme d’hast à lame de sabre
  NO TACHI Très long sabre de cavalerie
  SHINAI Sabre en lattes de bambou
  TACHI Sabre porté tranchant vers le bas
  TAMBO Masse ou bâton court
  TANTO Dague avec garde
  TETSUBO Bâton renforcé de métal
  WAKIZASHI Sabre court
  YARI Lance
  YUMI Arc de guerre
  KO TO « Ancien sabre » - avant 1530
  SHIN TO « Nouveau sabre » - 1530/1867
  SHIN SHIN TO « Tout nouveau sabre » > 1868
  DAI SHO « Long-court » - paire de sabres
  SATSU JINTO Le sabre qui tue
  KATSU JIN KEN Le sabre qui ressuscite
  NI TO Techniques à 2 sabres
Pour revenir en haut de la page
NOMENCLATURE DU KATANA

IDEOGRAMME

TERME JAPONAIS

TRADUCTION

  BOSHI Trempe de la pointe
  FUCHI Virole
  HA Partie trempée de la lame
  HADA Grain de forge
  HA MACHI Cran du tranchant
  HAMON Ligne de trempe
  HASAKI Tranchant de la lame
  HATARAKI Dessins dans la trempe
  JI Partie non trempée de la lame
  KASHIRA Talon du sabre
  KISSAKI Pointe
  KOSHINOGI Arête entre Kissagi et Shinogi-ji
  KUCHIGANE Collier de métal enserrant l’ouverture du fourreau
  MEI Signature sur le Nakago
  MEKUGI ANA Trou de la goupille
  MITSU GASHIRA Jonction des 3 arêtes
  MONUCHI Aire de frappe
  MUNE Dos de la lame
  MUNE MACHI Cran du dos
  NAKAGO Partie de la lame dans la poignée
  NAKAGO JIRI Queue de la soie
  SAGEO Cordon (de soie)
  SAYA Fourreau
  SHINOGI Arête entre Ji et Shinogi-ji
  SHINOGI JI Partie brunie (haut de la lame)
  SORI Flèche du kissaki au Mune-machi
  TSUBA Garde
  TSUKA Poignée
  YASURIME Traits de lime sur le nakago
  YOKOTE Arête entre Monuchi et Kissaki
Pour revenir en haut de la page
TECHNIQUES

IDEOGRAMME

TERME JAPONAIS

TRADUCTION

  KAMAE Garde
  GEDAN KAMAE Garde basse
  CHUDAN KAMAE Garde moyenne
  JODAN KAMAE Garde haute
  ASSO KAMAE ou IN KAMAE Garde en position du « cavalier »
  KATATE KAMAE Garde d’une main
  JODAN KATATE KAMAE Garde haute d’une main
  USHIRO KAMAE Garde arrière
  SHOMEN UCHI ou MEN UCHI Coup sur le sommet de la tête
  MEN NO TANREN Ancien nom de Sho Men Uchi
  YOKOMEN UCHI Coup sur le côté de la tête
  URA YOKO MEN UCHI Coupe inversée circulaire de haut en bas
  KOTE Coupe du poignet
  URA KOTE Coupe du poignet de haut en bas
  SUNE Coupe sous le genou
  URA SUNE Coupe inversée du genou
  DO Coupe latérale (flanc)
  URA DO Coupe inversée latérale
  KIRI TSUKE Coupe en dégainant
  GEDAN KIRI TSUKE Coupe en dégainant vers le bas
  CHUDAN KIRI TSUKE Coupe en dégainant moyenne
  JODAN KIRI TSUKE Coupe en dégainant vers le haut
  USHIRO KIRI TSUKE Coupe en dégainant vers l’arrière
  NUKI TSUKE Piquer
  GEDAN NUKI TSUKE Pique basse
  CHUDAN NUKI TSUKE Pique moyenne
  CHUDAN NUKI TSUKE MAE Pique moyenne vers l’avant
  CHUDAN NUKI TSUKE USHIRO Pique moyenne vers l’arrière
  CHUDAN NUKI TSUKE KATATE Pique moyenne d’une main
  JODAN NUKI TSUKE Pique haute
  JODAN NUKI TSUKE KATATE USHIRO Pique haute vers l’arrière d’une main
  ADE UKE Techniques de blocage du sabre
  ADE UKE JODAN Blocage vers le haut
  ADE UKE YOKO CHUDAN Blocage latéral
  DEASHI BARAI Blocage en plantant la pointe du sabre dans le sol
  KAWASHI Esquives
  OSAERU Chasser le sabre d’un petit mouvement circulaire énergique
  IRIMI NO HA Pénétrer sur le Nuki dans le Ma-Ai de la lame
  KIRI NO HA Fendre la lame du sabre
  JU KUMIKEN Combat de sabre avec techniques libres
Pour revenir en haut de la page
 
©ARZ - Académie du Ritsu Zen - Montreuil - France - 2000-2018 - Tous droits réservés -http://www.arz.asso.fr